Coucou tout le monde !

Je ne saurai même pas vous dire depuis combien de jours exactement nous sommes confinés (42 ? 43 ?… ), mais on est d’accord, ça commence à faire long…

En revanche, ce dont je suis sûre, c’est que parmi toutes les choses qui nous manquent ( aller boire un verre entre amis, faire du shopping etc…), le temps n’en fait pas partie ! Et ça je ne vais pas m’en plaindre, toute l’année je cours après ma montre 🙂

Mais du coup, le danger quand on a trop de temps, c’est qu’on a tendance à se laisser aller… On reste bloqués devant la télé, on grignote toute la journée, on ne bouge pas vraiment. Puis le fait de rester enfermés nous oblige à vivre dans un espace où la lumière est toujours plus sombre qu’à l’extérieur, où la température est quasiment la même tous les jours… ( de quoi accroître notre météo sensibilité).

Oui, bonjour le choc quand on va sortir de là ! Et surtout quand va devoir de nouveau affronter l’air chaud, froid, le vent et surtout le soleil ! Notre peau n’est plus habituée à l’exposition ( surtout après l’hiver) et on risque d’attraper plus facilement des coups de soleil. Oui les premiers rayons de l’Astre Roi au printemps sont les plus dangereux.

Je pense donc qu’il est important de se servir de cette période pour optimiser son bien-être, mettre en place des petites habitudes qui vous aideront à mieux vivre avec le temps une fois dehors. 

Voici donc mes règles d’or, astuces  météo – bien-être spéciale confinement. 

1. Capter la lumière 

On ne le répètera jamais assez, la lumière est indispensable pour notre santé. Les rythmes biologiques sont, en effet, calés sur les saisons et le cycle d’une journée, dont le soleil joue le rôle de chef d’orchestre. La lumière permet aussi la sécrétion de sérotonine l’hormone de la bonne humeur. Alors voilà, être confiné impose d’être exposé à beaucoup moins de lumière naturelle ( surtout si votre logement est peu éclairé) ce qui sur le long terme peut jouer sur notre vitalité et nos humeurs. Si vous avez la chance d’avoir un jardin ou un balcon, exposez vous au minimum 10 minutes par jour, le temps qu’il faut pour stimuler la production de sérotonine. Sinon, passez votre tête de temps en temps par la fenêtre en essayant de capter chaque rayon de soleil, ce sera toujours ça de pris !

Vous pouvez aussi profiter de ce temps libre pour revoir la déco de votre maison, appartement afin d’optimiser la lumière ( mieux disposer les miroirs, désencombrer les fenêtres…)

Pour ma part, bien que nous ne soyons plus en hiver, je continue tous les matins mes séances de luminothérapie.

2. Aérer son logement 

OUVREZ LES FENÊTRES ! C’est indispensable pour renouveler l’air dans nos logements et limiter la pollution d’intérieur. J’ouvre les miennes tous les matins et tous les soirs (période où l’air est la moins pollué dehors) voir même presque toute la journée quand il fait bon comme c’est le cas en ce moment. En plus de cela, ça nous permet d’être confrontés aux changements de températures et donc permettre au corps de travailler sa résistance. De quoi éviter de subir un choc thermique une fois que l’on sera dehors ! 

3. Ne pas polluer son intérieur 

Dans le même sens, maintenant que nous vivons quasiment 100% de notre temps à l’intérieur, il est important d’éviter de polluer l’air que nous respirons dedans. J’utilise donc de préférence des produits ménagers naturels que je fabrique moi-même. Je vous avais d’ailleurs donné la recette il y a quelques jours.

4. Booster son immunité ( alimentation, exercices physiques…)

Ce qui a de bien quand on a un chien c’est qu’on a quand même le droit de mettre le nez dehors. La petite promenade avec mon toutou ( dans la limite légale du confinement évidemment) n’a jamais été aussi appréciable. J’en profite pour emprunter un chemin un peu plus difficile que d’habitude à une allure un peu plus sportive pour faire travailler le cardio ! On le sait tous, l’exercice physique booste l’immunité. Muni de votre attestation, vous avez le droit de sortir vous aérer aussi 1h par jour… Sinon, il existe aussi tout un tas d’exercices à faire aussi à la maison, pour rester un peu actif ! là YouTube va devenir votre meilleur ami.

Booster son immunité est d’ailleurs importante au printemps parce que le corps est davantage fragilisé par les changements de températures. Alors renforcer son immunité dès maintenant vous permettra d’éviter d’attraper des rhumes ou mêmes angines une fois dehors ( les petits maux classiques du printemps). Comme le disait si bien Pasteur « le microbe n’est rien, le terrain est tout » ( j’avoue être assez fière de ma référence là, haha).

L’immunité se travaille aussi dans l’alimentation : pour ma part, je bois tous les matins un jus d’orange-citron frais ( bourré de vitamine C), je mets le paquet sur les aliments riches en probiotiques, mais aussi les aliments de saison comme la salade et l’endive riche en antioxydants et qui boostent donc nos défenses naturelles. Je limite les sucreries et les fritures qui fragilisent l’intestin, organe très important pour notre immunité. 

Et puis la vitamine D est aussi sécrété 30% par l’alimentation : alors n’hésitez pas a consommer des aliments qui en contiennent. Moi j’adore les oeufs mimosa au thon ! ( les oeufs et le thon sont riches en vitamines D).

Et autre astuce pour les plus courageu(ses)x, : prendre une douche tiède et terminer quelques secondes sous une eau froide. L’alternative chaud/froid relance le système immunitaire et aide à mieux résister face aux grandes amplitudes thermiques du printemps. 

5. Mangez des aliments riches en anti-oxydants

Je vous en reparlerai plus en détails lors d’un prochain article, mais c’est au printemps que l’on attrape le plus de coups de soleil. A la sortie de l’hiver, notre peau est plus fragile et peut-être encore plus après cette période de confinement où l’on est resté enfermé et très peu exposé à la lumière naturelle. Alors certes, les crèmes solaires et les vêtements couvrants restent la mesure la plus radicale contre les UV, mais il est possible aussi de protéger sa peau grâce à notre alimentation. Les aliments riches en antioxydants permettent de maintenir sa santé et sa belle apparence en prévenant les dommages visibles des détériorations cellulaires : rides, taches, sécheresse, etc. Voici donc quelques aliments à consommer en cette période de confinement :

  1. Des fruits et légumes contenant des bêta-carotènes. Les carotènes sont des antioxydants qui protègent la peau des dommages des radicaux libres et de l’exposition au soleil. …
  2. De l’huile d’olive.
  3. Du thé vert.
  4. Le chocolat noir.
  5. Les poissons gras.
  6. L’huile de lin.
  7. Le soja.

6. Bien dormir : avoir un rythme. 

Le sommeil est aussi important. l’idéal est de vivre à l’heure du soleil, se lever à l’aurore et se coucher en même temps que l’astre roi. Rien de mieux pour conserver son biorythme. 

Le danger en ce moment est de faire des siestes en plein après-midi dans le noir. Mauvaise idée, rien de pire pour désynchroniser nos horloges biologiques et être encore plus fatigué. Alors les siestes ok mais pas plus de 20 minutes et pas les volets fermés en plein jour.

Même confinée, je mets mon réveil tous les matins à 7h, afin de garder un rythme veille-sommeil. Pour bien se reposer, notre organisme a besoin d’un fort contraste entre la nuit et le jour. Compliqué quand on est enfermés ou la lumière naturelle vient à manquer. Voilà pourquoi j’essaie de faire entrer le soleil chez moi.

7. Faire de la méditation, réfléchir à mettre en place des projets …

Cette période est aussi l’occasion de réfléchir à de nouveaux projets pour maintenir la motivation. Pourquoi ne pas développer une compétence, accroître ses connaissances ? C’est important de se projeter plus loin pour supporter des périodes difficiles. Qu’aimeriez vous faire plus tard ou même devenir une fois que l’on sera déconfinés ?  C’est le moment d’y penser ! 

Et pour terminer ( oui je fais un peu ma pub 🙂 ) une petite idée de passe temps : lire mon livre « Mieux vivre avec le temps » pour trouver plein d’autres astuces.

En résumé

  • On essaie de capter la lumière le plus possible.
  • On ouvre les fenêtres régulièrement pour rester en contact avec les températures extérieures et on essaie de ne pas polluer son intérieur.
  • On booste son immunité avec une bonne alimentation et de l’exercice physique.
  • On tente la douche froide de temps en temps pour habituer son corps aux changements de températures
  • On mange des aliments riches en antioxydants pour prévenir les dommages du soleil une fois que l’on sera dehors
  • On optimise ses périodes de sommeil.
  • On se trouve un projet, une motivation !