Hellooooo ! 

On se retrouve ce dimanche pour un nouveau post spécial allergies du printemps ! Oui, mieux vivre avec le temps c’est mettre en place des habitudes qui vont nous protéger des effets de la météo. 

Et avec le soleil qui revient partout ce dimanche et cet air chaud digne de l’été qui va envahir presque tout le pays, bonjouuuuur les pollens ! J’en sais quelque chose : je suis une grande allergique. 

C’est vrai, j’adore le printemps : la nature renaît, c’est le retour de températures plus douces, du soleil qui réchauffe à nouveau notre peau… Mais c’est aussi une saison qui me fait beaucoup souffrir : yeux qui piquent, gorge qui gratte… Chaque printemps les mêmes symptômes et, ce, depuis que je suis toute petite ! 

Donc forcément, cette année, je n’y échappe (toujours) pas ! 

Comment la météo favorise les allergies

Déjà remettons les choses au clair : non, la météo n’est pas responsable de nos allergies ! J’entends souvent ça chaque année :  » Mes allergies reviennent à cause de la météo » ! Partant de ce principe on serait tous allergiques, n’est-ce pas ?

Mais si on est logique personne n’est allergique à la pluie, au vent, aux orages… C’est simplement le déclencheur de la libération des pollens, mais aussi de leur transport par le vent ou même les insectes qui se font plus présents. 

« En fait, l’allergie est une réaction anormale du système immunitaire qui réagit suite à une agression par des éléments étrangers. »

Le soleil, les températures… ne sont en rien la cause de l’effet des pollens lorsqu’ils rencontrent nos poumons. En fait, l’allergie est une réaction anormale du système immunitaire qui réagit suite à une agression par des éléments étrangers.

Dans le cadre de l’allergie au pollen, il réagit aux protéines du pollen, qui ne sont pas en soit toxiques pour l’homme. A ce moment là, le corps libère alors de l’histamine, ce qui déclenche une inflammation des muqueuses nasales et au niveau des yeux. Pour soulager ces manifestations, on prend donc des antihistaminiques !

Mais si on est surtout allergique aux printemps, c’est que la quantité de pollen dans l’air est plus importante grâce à deux conditions météorologiques : une grande différence de températures entre le matin et l’après-midi et l’ensoleillement. Bingo, ce sont les deux phénomènes météo que l’on retrouve le plus lors de cette saison ! 

En ce qui me concerne, j’ai toujours une boite d’antihistaminiques et de gouttes pour les yeux dans mon sac et presque dans toutes les pièces de mon appartement. Mais depuis peu, j’ai décidé d’opter pour des solutions plus naturelles, notamment via mon alimentation.

L’alimentation aide à lutter contre les allergies

L’alimentation peut aussi participer à faire reculer, voire faire diminuer l’allergie. Les nutritionnistes que j’ai rencontrés lors de l’écriture de mon livre m’avaient confié que les aliments riches en vitamine C, en quercétine, omega-3 et plus largement tous les antioxydants sont particulièrement recommandés pour les combattre. 

On trouve de la vitamine C en quantité dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse), kiwis, fraises, cassis ou encore dans les légumes de la famille des choux : brocolis, choux rouge par exemple. Enfin, le poivron et le persil en ont des teneurs importantes.

Pour la quercétine, c’est la même chose : ce sont les fruits et les légumes qui en apportent. Les plus concentrés sont : les pommes, myrtilles, cassis, raisin…

Les Omega-3 jouent le rôle de régulateurs du système immunitaire et donc modulateur des inflammations provoquées par l’allergie. On les trouve dans les poissons gras, dans des huiles végétales (colza, lin, noix, caméline) et dans les graines oléagineuses (noix, amandes, noisettes…)

Plus globalement, les antioxydants sont des molécules qui luttent contre les réponses inflammatoires. Vous les trouverez dans tous les fruits et les légumes. 

Ma recette

Tous les printemps, je me fais donc régulièrement une petite salade de fruits anti-allergies, je la consomme régulièrement pour me donner le plus de chance possible de les éviter. Je vous préviens tout de suite, je ne suis pas la fille de Cyril Lignac ( je n’ai jamais été très douée en cuisine) donc j’appelerai ça plutôt  » un mélange efficace » qu’une vraie recette élaborée, haha :-).

J’y mets de la pomme et du raisin rouge : ils sont très riches en quercétine, qui est en fait un antioxydant puissant qui va jouer le rôle d’un anti-inflammatoire lors de pics allergiques et qui retarde l’apparition de l’histamine, molécule qui cause nos réactions allergiques. Il faut les consommer de préférence avec la peau donc choisissez les bien Bio !

J’y rajoute des noix : elles sont riches en magnésium, et elles aident à réduire les accès de toux ou de respiration sifflante et leur teneur en vitamine E nous protège contre les réactions face aux allergènes.

 

Et du jus d’orange et citron frais : vitamine C …

C’est facile, c’est frais, léger et c’est bon pour la santé. Vous pouvez en consommer même si vous n’êtes pas allergiques en guise de prévention. Oui parfois on devient allergique du jour au lendemain ( ça reste toujours un mystère ça…)

Et bon appétit ! 

Sinon, quelles sont vos astuces pour mieux vivre avec vos allergies vous ?

 

Si tu veux épingler cet article sur ton compte Pinterest 🙂