Coucou tout le monde ! 

J’avais envie de partager avec vous une petite technique pour se mettre du soleil dans la tête en cette période hivernale. C’est un petit exercice qu’une psychologue que j’avais rencontrée pendant l’écriture de mon livre  » Mieux vivre avec le temps » m’a donné et qui s’appelle “ la visualisation positive”. Je l’ai testé et complètement approuvé !

Oui parce qu’on est tous pareils l’hiver, la grisaille ambiante plombe notre énergie, notre moral. Alors mieux vivre en hiver, c’est savoir prendre un moment aussi souvent que vous le pouvez pour convoquer ses plus beaux souvenirs de voyage. Le but ? Stimuler nos hormones du bien-être et rallumer notre lumière intérieure.

Comment on fait ? 

Il suffit de proposer à sa conscience des souvenirs de vacances ou d’imaginer de belles images qui vous font rêver. Les situations peuvent être imaginées ou réellement vécues dans le passé, peu importe. Tout ce qui nous rappelle l’été au cœur des frimas de l’hiver peut réellement nous booster !

Quand vous êtes prêts, posez-vous dans un lieux calme er fermez les yeux en respirant calmement par le ventre.

Laissez ensuite venir les scénarii synonymes de lumière et de plaisir. L’objectif est de vivre, d’imaginer le plus de détails possibles de ce contexte : les couleurs, les odeurs et les sons… comme si vous y étiez !

Si vous apprenez à le pratiquer régulièrement vous verrez que sur le long terme, cela fait un bien fou. 

Je vous partage la photo que j’ai prise d’un moment dont j’adore me rappeler. Ce moment où j’ai découvert cette magnifique plage de Corse du sud. J’avais l’impression de m’être transportée sur le sable des Caraïbes : le bruit de la mer, des oiseaux, l’eau et le ciel bleu turquoise… tout y était !

Allez à vous de jouer ! J’attends le retour de vos expériences en commentaires 🙂


1 Comment

  1. Wilson 11 janvier 2020 at 6 h 31 min

    Bonjour, Lol, les frimas de l’hiver! Je viens d’apprendre un mot. Moi mon truc c’est de me rappeler l’appartement où j’ai vécu tout-petit, ou les différents lieux que j’ai habités étant jeune. Ecouter de la musique que j’y ai découvert m’aide énormément à me projeter de nouveau dans ces lieux où je me suis si bien senti. De manière générale je fais ça aussi dans une rame ultra-chargée où j’étouffe. Pas besoin d’écouteurs. Le meilleur disque dur c’est la tête, le meilleur écran, notre imaginaire. Certains parfums qui nous saisissent par surprise au coin d’une rue peuvent avoir cet effet, mais c’est au combien plus éphémère. Merci pour l’info, Virginie. J’avais omis de vous dire que j’adorais la nouvelle présentation de votre site. J’aime beaucoup, vraiment. Belle fin de semaine à vous, Cordialement

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *